14 jours de N8: Banc d’essai et conclusion

14 jours avec N8: logoToute bonne chose a une fin.

J’étais triste de devoir retourner le Nokia N8. En deux semaines, je me suis attaché à la bête. Un peu comme un nouvel animal de compagnie, les deux semaines passées avec le N8 auront été un heureux mélange d’appréciation, de frustration, d’admiration puis d’acceptation… Mais avant que je m’étende avec encore plus de semi-poésie sur ma tristesse d’adieu, révisons un peu ce que le Nokia N8 a dans les entrailles.

Nokia N8

  • Processeur: ARM11, cadencé à 680MHz, couplé d’un co-processeur graphique Broadcom
  • Mémoire vive: 256 Mo
  • Mémoire interne: 512 Mo + Fente d’expansion microSD
  • Écran AMOLED tactile capacitif en résolution nHD (640 x 360) de 3,5 pouces
  • Roule sous Symbian^3 (bientôt sous Symbian Anna, suivant la mise-à-jour promise pour la fin de l’été)
  • Téléphone pentabande pour le 3G et quadribande pour le GSM/GPRS/EDGE
  • Appareil photo de 12 mégapixels, équipé d’un objectif Carl Zeiss Tessar. Ouverture maximale f./2.8

Un ensemble de spécifications plutôt respectable. La caméra, bien sûr, était mon premier point d’attrait vers le N8. Après avoir visionné The Commuter et vu quelques photos test, je mourais d’envie de prendre l’appareil dans mes mains et avoir la possibilité de l’utiliser. J’ai été choyé ces dernières semaines, la caméra du N8 ne cessant de me surprendre. Les capacités multimédia également. Le N8 semble pouvoir lire pratiquement n’importe quel fichier vidéo avec aplomb et sans nécessiter de conversion, contrairement à certains autres (Apple, tu m’entends?). Le lecteur de musique aussi. Malgré son apparence très utilitaire, dépourvue de fioritures, le lecteur est très efficace et puissant.

Cette dernière phrase décrit très bien l’interface du N8. Symbian^3 n’est pas une reine de beauté. Symbian^3 est comme la fille timide du cours de physique. Jolie mais gênée, elle reste toujours très terre à terre. Elle ne porte pas de rouge à lèvres, ne se peigne pas le matin, mais elle peut vous calculer une courbe plus vite que n’importe qui. Idem pour Symbian (quoi que je n’ai pas fait calculer de courbe d’équation à Symbian, mais vous comprenez l’analogie). L’ensemble de l’expérience utilisateur est assez terne, très utilitaire. Rien pour vous faire glousser en démarrant une application ou en recevant un message texte. Cependant, Symbian fait tout très efficacement.

Revenons à la caméra. Elle est incroyable. Tout simplement. J’ai été rapidement conquis par la qualité des images. Toujours très nettes et précises, les photographies produites par la caméra du N8 rivalisent solidement celles que l’on obtiendrait d’appareils photo dédiés. Impressionnant pour un téléphone tout compact. En fait, impressionnant pour n’importe quel téléphone! La caméra du iPhone 4, que je trouvais auparavant excellente, me paraît maintenant bien moyenne.

Le Nokia N8 est un monstre de connectivité. Il possède un GPS intégré qui, lorsque couplé avec l’excellent Nokia Maps (anciennement Ovi Maps), vous offre de la navigation routière gratuite avec cartes téléchargeables et ce, pour toujours. Il possède également un transmetteur FM, pour, eh oui, transmettre la musique du lecteur multimédia sur un canal FM sélectionné, afin d’être récupéré sur un autre appareil. Grâce à un câble inclus dans l’emballage, le Nokia N8 devient hôte USB, pouvant recevoir clés USB, claviers ou souris externes, lecteurs de cartes mémoire, etc. Facile, donc, de transférer des fichiers vers le N8 et de celui-ci, sans nécessiter d’ordinateur. N8 embarque également un connecteur HDMI, pour projeter sur un grand écran. Très très puissant.

Pratiquement tout du N8 est épatant. L’écran est superbe, le design industriel de l’appareil est sublime, l’autonomie sur charge est étonnante (en 2 semaines, je n’ai eu à charger l’appareil que 3 fois!). Il regorge de connectivité et de possibilités. L’endroit où l’expérience se fracasse, c’est à travers l’interface utilisateur. Symbian^3 semble aimer les étapes superflues pour effectuer des tâches simples. Un exemple: Pour envoyer un message texte, on fait pression sur l’icône en forme d’enveloppe, ce qui nous amène à la liste des sections du menu messagerie (à ne pas confondre avec le client de courriel). Il faut choisir boîte de réception OU conversations (les deux mènent au même endroit, mais avec des affichages différents). Une fois là, on choisit le destinataire, puis on appuie dans la zone d’entrée de texte. Une autre fenêtre apparaît avec le clavier virtuel, afin d’écrire le message. Une fois celui-ci rédigé, on appuie sur le crochet vert, ce qui, oh non, n’envoie pas le message mais ne fait que nous ramener à l’écran de rédaction. Ici, finalement, on peut envoyer le message. Beaucoup trop long. Par comparaison, sur iOS, on fait pression sur l’icône de phylactère, ce qui nous amène directement dans les conversations en cours. On sélectionne notre interlocuteur, on tape le texte (le clavier virtuel apparaît ici directement dans l’interface, en séparant l’écran en deux) puis on appuie sur envoyer. Aussi simple que ça. Alors pourquoi autant d’étapes, Nokia?

Ceci résume malheureusement l’expérience utilisateur à espérer avec Symbian^3: toujours quelques étapes supplémentaires pour effectuer des tâches simples. Par chance, Symbian Anna, la mise à jour du système d’exploitation qui devrait être disponible pour le N8 d’ici la fin du mois d’août, corrige une grande partie des failles ci-dessus.

Voilà pourquoi je résumais ma lune de miel avec le N8 comme l’acquisition d’un nouvel animal de compagnie. J’ai au départ été conquis par toutes les possibilités de l’appareil, par son multimédia imbattable et par son charme dévastateur. Après plusieurs jours d’utilisation du N8 non seulement comme seul appareil photo mais comme téléphone intelligent, j’ai connu la frustration du nouveau propriétaire d’un animal qui, quoi que très charmant, refuse d’aller dans sa litière et préfère la moquette de l’entrée. Finalement, j’ai décidé d’apprécier le N8 pour ce qu’il est. Seulement à ce moment ais-je pu bien comprendre ce supertéléphone. Si on ne prend que l’interface et comparons celle-ci avec iOS ou Android, il est certain que le N8 sortira perdant. C’est en prenant le N8 comme un tout que celui-ci peut remporter la victoire.

Voici quelques photos prises avec le N8, dans des conditions d’éclairage diverses:


Pour conclure, j’accorde la note tout à fait arbitraire de 80% au Nokia N8. Superbe machine, construction solide, performance multimédia incroyable, le tout enrobé d’un système d’exploitation très puissant mais parfois contre-intuitif.

boxov aime:

  • L’appareil photo du N8. In-cro-ya-ble
  • Le transmetteur FM. Quelle excellente idée!
  • La robustesse du boîtier
  • Le superbe design industriel de l’appareil

boxov n’aime pas:

  • La sur-complexité de Symbian^3 pour effectuer des tâches simples
  • Le manque d’un client courriel solide et surtout, rapide!
  • Le clavier virtuel de Symbian^3

Le Nokia N8 est disponible au Canada via Rogers.

Voir: Les photos du projet 14 jours de N8 sur digital/analog Imagerie

Publicités
Ce contenu a été publié dans 14 jours de N8, phototéléphone par danybuteau, et marqué avec , . Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos danybuteau

Dany Buteau, aka danybuteau Éducateur spécialisé de formation, passionné de la photographie, il trouve son bonheur au travers de projets personnels de type D.I.Y. Que ce soit en numérique ou sur pellicule, avec lui tout est sujet à être photographié. Danydémontre un grand intérêt pour la photographie noir et blanc et les nuages en général. Avec Boxov il souhaite faire profiter ses connaissances et ses expériences avec d'autres photographes, tant professionnels qu'amateurs. Pour lui la photo est synonyme de plaisir et de partage.

2 réflexions au sujet de « 14 jours de N8: Banc d’essai et conclusion »

  1. Ping : 14 Days of N8: Review & Final Thoughts « boxov

  2. Ping : Gulp. Le film d’animation le plus grand au monde. | boxov

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s