Les doutes du photographe

Avoir des doutes c‘est normal, humain. En avoir trop, c’est mortel. Je fais partie de la catégorie de gens qui en ont beaucoup. Malheureusement.
En photo, les doutes arrivent à des moments précis.
Personnellement, le moment que je déteste le plus c’est une fois que j’ai remis un cd basse résolution des clichés à mes clients et que j’attends de leur nouvelle…
Angoisse.
S’en suit les éternelles remises en question : « Je n’aurais pas dû faire cette retouche là.», «il me semble que je n’ai pas remis assez de photos.» ,«Ben là, ils ont eu les images hier et je n’ai pas encore eu de nouvelles. Ils ne doivent pas les aimer.»
Angoisse ².
C’est très facile d’avoir des doutes et des remises en question dans le monde la photo, pour une raison bien simple : C’est si facile de se comparer, il y a des photos partout! Sur internet, dans les revues, les journaux, la photographie est omniprésente.

Lire la suite

Publicités